Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le Rocher de Roquebrune, destination idéale pour une randonnée familiale remplis d’histoire.

Un paysage magnifique : la fierté dans habitants

Depuis 280 millions d’années le rocher à une valeur symbolique auprès des habitants des communes de Roquebrune-sur-Argens. Il offre une vue magnifique à 306° et à 370m d’altitude sur la vallée de l’Argens, Fréjus, les Maures, l’Estérel, et plus loin les Alpes…

Sa couleur rougeâtre, contraste avec la végétation. L’érosion y a sculpté et creusé des grottes, agrandi les failles et modelé en forme de champignons. D’ailleurs, l’une des grottes est habitée par un Hermite du nom de frère Antoine ! Au loin, nous pouvons imaginer ce rocher ressemblant à une femme allongée, gardienne du département et de ses habitants. Aussi, ce rocher à reçut le nom de « Femme Endormie ».

L’histoire du rocher

La première raconte qu’en ce lieux une belle jeune femme avait décidé de suivre une vie faite d’abstinence et de prière. Un jour, un noble qui chassait dans les parages fut attiré par sa beauté. Face à ses avances insistantes, elle s’enfuit mais l’homme se lança à sa poursuite. Arrivée devant une paroi et n’ayant aucune issue, elle supplia la sainte Vierge de lui venir en aide. Le rocher s’ouvrit alors pour laisser un passage si étroit qu’il permit de laisser passer la jeune femme mais pas le poursuivant. On dit ainsi que seules les âmes pures peuvent traverser le Saint Trou.

La seconde remonte lorsque le Christ mourut sur la Croix, le rocher se fendit en 3 failles symbolisant les trois plaies ou encore les trois croix du Calvaire. Suivant cette croyance, les gens y avaient édifié trois croix à son sommet et s’y rendaient en pèlerinage. Mais, ces trois croix disparurent avec le temps jusqu’à ce qu’un artiste, « Bernar Venet » décide de redonner corps à cette légende en y installant trois nouvelles croix en acier de plus de 4 m de haut et pesant plus d’une tonne chacune. Inaugurées en 1991.

Ainsi, le rocher a retrouvé son ancienne et historique appellation de « Rocher des trois croix ».